Rémi Amiot

Monolithe #2

Surfaces ouvertes et lumineuses comme un retable aux couleurs subtiles et épurées qui procurent au regard un sentiment durable de calme. Aspect visuel et sculptural des matériaux chromatiques. La variation de l’intensité est comprise comme répétition de la différence. Forme colorée aux contours nets dans l’espace blanc de la feuille Recouvrement de la surface qui

Categories: Rémi Amiot|

Fenêtre

Fenêtre découpée dans l’espace. Le spectateur fait ainsi partie intégrante de la couleur au travers laquelle il regarde. Espace et délimitation. Le spectateur n’est plus face, mais derrière un écran, pour découvrir le monde au travers d’un filtre numérique. R. A.

Categories: Rémi Amiot|

Sans titre

Plusieurs lectures sont possibles. Page par page, ou à la manière d’un flip book, cette édition témoigne de la contagion de la couleur sur le support. Mais aussi de l’importance du support, sur lequel se développe progressivement ce fin voile coloré. La couleur agit comme une bactérie, qui petit à petit finit par ronger et

Categories: Rémi Amiot|

Soleil

Proposer une vibration de couleur, sectionnée dans un faisceau de lumière blanche. La dissection d’un rayon lumineux, par l’intermédiaire d’une pulsation, d’une vibration. Respiration, bouillonnement chromatique mis à nu. Forme insaisissable, flottant au centre de l’espace. Espace noir, où la lumière et la couleur sont absentes. Poésie contemplative, portée par des phénomènes élémentaires. Le côté

Categories: Rémi Amiot|

Minerais

La surface orientée permet de rompre l’espace, de s’en imprégner et de dévoiler sa lumière qui glisse et qui se répand. Dans un certain sens, et une certaine poésie, elle permet d’accompagner et d’accrocher ce faisceau qui se développe. Les deux sections, se présentent comme un espace-lumière au sein duquel existe une vibration chromatique presque

Categories: Rémi Amiot|

Desseins

Le dessin témoigne d’une grande place occupée dans mon travail par de les notions de réglage et de construction. Ils sont des choix techniques dans lesquels s’expriment déjà des pensées et des intentions. Ils sont une première projection. Une première empreinte. Ils sont aussi la trace, les traces de l’idée première. Selectionnés, agrandis, ils sont

Categories: Rémi Amiot|

Dreamachine

Objet mécanique et lumineux, composé des trois couleurs primaires de la lumière. Le cylindre irradie dans un mouvement ralenti et baigne de lumière et de couleurs, l’espace, d’une manière infime. Objet hybride à la recherche de sa source. Le rêve cherche à devenir réalité. Bien que l’ancien moteur témoigne de la fonction de la sculpture et

Categories: Rémi Amiot|

Fragment

Cylindre blanc, fixé au mur. Horizontal. Il se dévoile comme un matériau. Son épaisseur n’est due qu’aux strates successives du papier enroulé sur lui-même. Coupe franche dans un espace brut, propice au développement des informations. Transformer, rassembler en une même unité, fusionnée, lissée, une section d’ensemble. Le cylindre devient l’espace de tension entre ses faces

Categories: Rémi Amiot|

Femto-copies

Témoin d'une «performance-machine» d’une durée totale de 14h. À partir d’une réflexion autour des notions de perception, de traces insaisissables et d’événements aléatoires, ce dispositif permet de sonder l’espace et de disséquer le temps en interrogeant les conditions d’apparition d’une réalité non visible. L’empreinte du temps , mais aussi celles des spectateurs ont été capturées.

Categories: Rémi Amiot|

La Respiration

Respiration lumineuse. La projection est une boucle. La pellicule 8mm n’est d’ailleurs pas un véritable film de projection, mais un support sur lequel est creusée l’information à travers laquelle passe le faisceau lumineux. Cette information est une respiration. Ma respiration. Chronométrée et transformée en 24 images par seconde, puis en 24 découpes par seconde dans

Categories: Rémi Amiot|