Marie Ouazzani

Dnsep 2015 – Félicitations

À partir des représentations orientalistes dans une histoire coloniale, Marie Ouazzani produit des gestes critiques qui explorent l’intérêt et le désir que lui procurent ces images.

Principalement issues de livres, cette iconographie est déplacée de son support de production vers de nouveaux espaces critiques de diffusion. Ses éditions, photographies et vidéos sont composées de collages dans lesquels le paysage « tantôt décor ou acteur » dialogue avec le corps tantôt manipulateur de l’objet ou incarnation de son récit intime.

Aussi joue-t-elle avec les représentations stéréotypées du Maghreb qu’elle retrouve dans des ouvrages puis qu’elle photographie et relie dans Bled. Reliées, sous forme de flipbook ou intégrées dans des éditions blanches, ses compositions éditoriales induisent des analogies entre faits historiques et événements contemporains, paysages industriels et désertiques.

La vidéo Les Pierres des monuments est un voyage au cœur d’ouvrages consacrés aux sites historiques syriens, mis en perspective avec l’actuelle destruction du pays par la guerre civile.

Plus récemment, Tracing Ghosts, prend sa source dans l’histoire coréenne faisant l’écho de l’existence de fantômes dans une école. Marie Ouazzani transpose ici la critique d’un exotisme sans cesse fantasmé d’une civilisation vis-à-vis d’une autre.

Benjamin Laugier

Les Chevaux de la Puszta

Cette manipulation d’éditions permet de développer un récit autour de différentes histoires comme L’Odyssée, la Fantasia, les steppes de la Puszta, l’Orientalisme et le chevalier Bayard. Le cheval est un motif qui relie des histoires différentes tout en créant de l’autofiction autour de l’immigration et de l’orientalisme.

M. O.

Ifran

Cette édition regroupe des vues d’une petite ville de montagne au Maroc construite par les français sur le modèle des stations de ski.

M. O.

<em>Ifran</em>, 2015 <br>édition tirée à 12 exemplaires <br>21 x 29,7 cm

Chevaux de Trame

Une plongée dans la trame d’impression de reproductions de peintures orientalistes avec le cheval comme motif.

M. O.

<em>Chevaux de Trame</em>, 2014, <br>édition tirée à 12 exemplaires, <br>10 x 29,5 cm<em>Chevaux de Trame</em>, 2014, <br>édition tirée à 12 exemplaires, <br>10 x 29,5 cm<em>Chevaux de Trame</em>, 2014, <br>édition tirée à 12 exemplaires, <br>10 x 29,5 cm

Tracing Ghosts

Durant la colonisation japonaise de la Corée, cette école enrôlait des orphelins dans l’armée occupante. Lors de tentatives pour s’échapper, nombre d’entre eux moururent. En jouant avec des calques d’images artistiques, historiques et touristiques, trois jeunes coréens réveillent les souvenirs et le passé de ce lieu.

M. O.

<em>Tracing Ghosts</em>, 2015 <br>en collaboration avec Nicolas Carrier<br>vidéo HD, <br>9’49<em>Tracing Ghosts</em>, 2015 <br>en collaboration avec Nicolas Carrier<br>vidéo HD, <br>9’49<em>Tracing Ghosts</em>, 2015 <br>en collaboration avec Nicolas Carrier<br>vidéo HD, <br>9’49<em>Tracing Ghosts</em>, 2015 <br>en collaboration avec Nicolas Carrier<br>vidéo HD, <br>9’49

Fantasia

Les aller-retours picturaux entre l’Europe et le Maroc dans l’histoire ont créé un orientalisme marocain à destination des touristes occidentaux.

M. O.

<em>Fantasia</em>, 2014 <br>19 x 25,5 cm <br>édition tirée à 12 exemplaires<em>Fantasia</em>, 2014 <br>19 x 25,5 cm <br>édition tirée à 12 exemplaires<em>Fantasia</em>, 2014 <br>19 x 25,5 cm <br>édition tirée à 12 exemplaires

Saison violente

Reprenant la forme d’une édition dans l’espace cette installation déconstruit la notion d’orientalisme à travers une collection d’images provenant de livres, d’affiches et de films.

M. O.

<em>Saison violente</em>, 2015 <br>installation, réglette, impressions, <br>17 x 0,3 m<em>Saison violente</em>, 2015 <br>installation, réglette, impressions, <br>17 x 0,3 m

Les Pierres des monuments

Un voyage rêvé en Syrie se déroule à travers la trame d’impression de livres faisant état des sites historiques du pays. Ces sites existent-ils encore ? Peut-être serviront-ils à reconstruire les habitations du pays ?

M. O.

<em>Les Pierres des monuments</em>, 2015 <br>HD vidéo <br>6:14 min<em>Les Pierres des monuments</em>, 2015 <br>HD vidéo  <br>6:14 min<em>Les Pierres des monuments</em>, 2015 <br>HD vidéo <br>6:14 min

Rif

Cette édition reprend la forme du flipbook. Constituée de captures d’écrans, la manipulation des livres permet une réécriture de l’histoire, notamment celle d’Abdelkrim, le révolutionnaire marocain des années 20, mais aussi du printemps arabe.

M. O.

<em>Rif</em>, 2014  <br>24 x 16 cm  <br>édition tirée à 12 exemplaires

<em>Rif</em>, 2014  <br>24 x 16 cm  <br>édition tirée à 12 exemplaires

<em>Rif</em>, 2014  <br>24 x 16 cm  <br>édition tirée à 12 exemplaires

Girls in the Casbah

En mettant en parallèle les deux personnages féminins du film Pépé le Moko et son remake hollywoodien Casbah, l’édition dresse un portrait de l’érotisme au cinéma à travers le prisme colonial.  

M. O.

<em>Girls in the Casbah</em>, 2015 <br>31 x 19 cm <br>édition tirée à 8 exemplaires<em>Girls in the Casbah</em>, 2015 <br>31 x 19 cm <br>édition tirée à 8 exemplaires<em>Girls in the Casbah</em>, 2015 <br>31 x 19 cm <br>édition tirée à 8 exemplaires